Baromètre Prism'emploi – l'emploi intérimaire en août 2021

Partagez l'article sur :

En août 2021, le travail temporaire (contrats de travail temporaire et CDI intérimaires) dénombre 643 841 emplois en équivalent temps plein (ETP), soit 5,6 % de moins qu’en août 2019, correspondant à la destruction de 38 144 ETP par rapport à la situation d’avant crise. 

L’évolution au mois d’août 2021 (sur deux ans) est marquée par une baisse de 1,3 point au regard de la même tendance du mois précédent (-4,3 % en juillet), mais demeure au-dessus du recul moyen observé depuis le début d’année (-6,2 %).

Dans le détail des évolutions sectorielles :

► L’industrie et le BTP, pénalisés par des pénuries de matériaux, subissent une dégradation sur deux ans de respectivement -11,9 % et -13,4 %. 

► Le secteur du commerce, en recul de 4,8 %, connaît une baisse un peu plus marquée que le mois précédent (-2,1 %).

► L’évolution du travail temporaire dans les services, avec -0,5 %, enregistre au contraire, un net redressement par rapport au mois de juillet (-4,4 %) en raison de la tendance à la normalisation dans l’hôtellerie-restauration.

► A rebours des autres secteurs, les effectifs intérimaires des transports-logistique, avec +8,4 % (sur deux ans), poursuivent leur croissance.

Dans ce contexte, le nombre d’intérimaires ouvriers qualifiés, impacté par la conjoncture dans l’industrie et le BTP, recule de 9,9 %. Les autres métiers, portés par la relative tertiairisation des effectifs, enregistrent quant à eux des évolutions supérieures à la moyenne (Cadres et professions intermédiaires : -2,5 % ; employés : -1,5 % ; ouvriers non qualifiés : -4,1 %).

   

La majorité des secteurs sont en baisse

L’emploi intérimaire augmente dans les transports (+8,4 %) mais diminue dans les services (-0,5 %), le commerce (-4,8 %), l’industrie (-11,9 %) et le BTP (- 13,4%).

Toutes les qualifications diminuent

L’emploi intérimaire diminue chez les employés (- 1,5 %), les cadres et professions intermédiaires (- 2,5 %), les ouvriers non qualifiés (-4,1 %) et les ouvriers qualifiés (-9,9 %).

  


     

LE CDI INTÉRIMAIRE

En août 2021, le CDI Intérimaire représente 45 041 ETP soit 7,0 % de l’emploi intérimaire.

Dans un environnement économique et sanitaire appelant à renforcer la sécurisation des parcours, les agences d’emploi ont accru les CDII de 2 154 ETP sur un an, correspondant à une hausse de 5,1 % de ces effectifs.

Sur les territoires, le recours au CDII représente plus de 10 % des intérimaires en Pays de la Loire (11,9 %), en Bourgogne-Franche-Comté (10,3 %) et dans les Haut-de-France (10,0 %). C’est en Ile-de-France et en Bretagne (avec respectivement 4,3 % et 4,6 % des effectifs) que ce type de contrat reste le moins développé.

La répartition géographique des CDII se concentre à plus de 40 % dans 3 régions caractérisées par une forte orientation industrielle : Auvergne-Rhône-Alpes : 13,7 %, Haut-de-France : 13,3 % et Pays de la Loire : 13,3 %.


    

   

LA FRANCE DES RÉGIONS

Août 2021 par rapport à août 2019

Trois régions sont en hausse

Ces divergences sectorielles influencent directement les évolutions géographiques, elles aussi disparates.

Trois des treize régions métropolitaines connaissent un développement du travail temporaire : Pays-de-la-Loire avec +4,4 % ; Nouvelle-Aquitaine avec +2,0 % et Centre Val de Loire avec +0,5 %.
A l’opposé, la situation en Ile-de-France (-13,9 %) et en Bourgogne-Franche-Comté (-12,0 %) demeure préoccupante.


Source: Prism’Emplois, Baromètre Prism'emploi – l'emploi intérimaire en août 2021